Johnny Hallyday : « Je n’en voudrai pas au peuple camerounais »

0
469

L’artiste a rendu l’âme il y a quelques jours, suite à un Cancer du poumons.Mais pour les Historiens Camerounais il a marqué les esprits autrement. En Mai 1968. Johnny Hallyday est en tournée Africaine. Entre Dakar, Niamey, Ouagadougou, Kinshasa, Yaoundé et Fort-Lamy (actuel Ndjamena). Après une interview sur le sujet, il déclara : « Ça me fait plaisir d’y retourner parce que c’est un beau pays (sic) et puis j’aime le soleil. »

En effet Johnny Hallyday durant cette période s’est retrouvé au cœur d’un conflit diplomatique au Cameroun et  sera expulsé le jour même. Dans une déclaration aux Archives de L’AFP, un ex ministre Centrafricain témoigne « Un type que je ne pouvais évidemment pas connaître a dit des choses désagréables à notre sujet, notamment parce que nous avons les cheveux longs. Il m’a bousculé. J’ai protesté. Puis, il m’a empoigné en déchirant mon polo. »

Le rockeur a annulé son concert mais assure : « Je n’en voudrai pas au peuple camerounais. » . C’est quelques mois plus tard que le Président Ahmadou ahidjo a fait allusion à l’artiste l’ors d’un discours militaire en soulignant « Il n’y a pas de place pour le comportement yéyé. » .

Une belle tranche de l’histoire qui restera gravée avec la mémoire de l’artiste.

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE