Pourquoi n’ont-ils pas été laissés libre en attendant leur procès renvoyé au 6 septembre prochain ?

0
245

JUSTICE – Dans la nuit de vendredi à samedi, après leur audience en comparution immédiate au tribunal de Créteil, les deux rappeurs Booba et Kaaris ont été écroués en attente de leur procès. Pourquoi n’ont-ils pas été laissés libre en attendant leur procès renvoyé au 6 septembre prochain ?

Après deux nuits de garde à vue, Booba et Kaaris ont passé la nuit de vendredi à samedi en prison. En effet, dans l’attente de leur procès renvoyé au 6 septembre, les deux rappeurs ont été placés en détention à l’issue de leur audience en comparution immédiate au tribunal de Créteil vendredi soir. Le président du tribunal correctionnel de Créteil a justifié sa décision par « l’animosité persistante entre les deux groupes » et le risque de nouvelles altercations. Il a préféré suivre les réquisitions du parquet, qui était favorable à un placement en détention provisoire pour sanctionner un « événement grave » survenu dans un aéroport international, « vitrine de la France ». Les neuf autres prévenus dans ce dossier ont également été placés en détention provisoire.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE